Explore Emerson
Sélectionnez un pays
  • {{country.Text}}
Sélectionnez une langue

Sertir des cosses en Al

Légèreté, surtout au niveau de l’usinage : cosses et connecteurs en aluminium
  • L'avantage des conducteurs en aluminium : leur faible poids et leur maniement relativement facile.
  • Il existe des conducteurs en aluminium conformes à la norme en quatre modèles différents, dont certains nécessitent des méthodes d’usinage spéciales.
  • La graisse de contact dans les matériaux de raccordement en aluminium améliore les propriétés de contact et permet un raccordement électrique parfait. 

Si des cosses de câble spéciales assurent des raccordements parfaits même dans des conditions plus difficiles, il y a aussi des circonstances qui rendent nécessaire le choix d'un matériau particulièrement léger. Les cosses de câble en aluminium se caractérisent par leur faible poids. Mais par rapport au cuivre, l'aluminium exige un soin encore plus grand dans sa transformation : n'oubliez pas que l'aluminium a une conductivité plus faible.

L'aluminium est employé dans de plus en plus de secteurs. Par exemple dans le secteur de la distribution d'énergie. En raison de leur faible poids, de la souplesse et de la facilité de manipulation des câbles qui en résulte, les opérateurs de réseaux d'approvisionnement utilisent de plus en plus des câbles en aluminium - par exemple dans les lignes de contournement pour l'approvisionnement urbain.

Les cosses de câble en aluminium dont les dimensions de tube sont conformes à la norme DIN 46329 ainsi que les connecteurs en aluminium dont les dimensions de tube sont conformes à la norme DIN 46267 partie 2 sont un bon choix si vous décidez d'utiliser des conducteurs en aluminium. Les cosses et les connecteurs à compression en aluminium ayant un tube conforme à la norme sont toutes compatibles avec les conducteurs ronds et sectoriels monofilaires et multifilaires conformes à la norme DIN EN 60228 et avec les câbles en aluminium conformes à la norme DIN EN 50182. Les cosses et les connecteurs des câbles à sertir ne sont pas conçus pour les conducteurs à fil fin et extra-fin, car ces types de conducteurs ne sont pas normalisés.

Une épaisseur de matériau constante, des diamètres exacts et un ajustement précis font des connecteurs en aluminium des connecteurs stables et sûrs.

Les cosses de câble à sertir en aluminium sont fabriquées avec une étanchéité longitudinale conforme à la norme DIN 46329 - ce qui signifie que même les câbles imbibés d'huile et isolés au papier peuvent être usinés sans qu’il n’y ait de fuite d'huile.  

Cependant, il existe aussi des variantes plus simples qui sont fabriquées à partir d'un seul tube et qui ne possèdent donc pas de joint longitudinal. Toutefois, la qualité de la raccordement est la même dans les deux cas. Cependant, les dimensions des tuyaux sont toujours basées sur celles de la norme DIN 46329. Cela signifie que les mêmes inserts de presse peuvent toujours être utilisés.


Conduits en aluminium en bref
Les conduits en aluminium sont proposés en 4 variantes différentes, qui requièrent en partie des méthodes de traitement particulières :

  • conducteurs ronds unifilaires de la classe 1 (re)
  • conducteurs sectoriels unifilaires de la classe 1 (se)
  • conducteurs ronds multifilaires de la classe 2 (rm)
  • conducteurs sectoriels multifilaires de la classe 2 (sm)

Vous trouverez les abréviations et autres données sur les connecteurs et les cosses. Celles-ci vous indiqueront le type de conduit en aluminium adapté à tel ou tel connecteur ou cosse.

Les marquages sur les cosses à sertir en aluminium correspondent en gros à ceux sur les cosses en cuivre. Exemple : »KL22 12-120 rm/ sm 150 re/se«

  • KL : Code fabricant (ici Klauke)
  • 22 : Identifiant de l'outil
  • 12 : Dimensions métriques des vis de l'alésage pour les boulons de raccord (ici vis M12)
  • 120 : Section transversale nominale du conduit en mm² (rm/sm)
  • rm/sm : pour les conducteurs ronds multifilaires et les conducteurs sectoriels ronds sertis multifilaires
  • 150 : Section transversale nominale du conduit en mm² (re/se)
  • re/se : pour les conducteurs ronds unifilaires et les conducteurs sectoriels ronds sertis unifilaires

Peut-être vous êtes-vous rendu compte, que les sections transversales nominales des conduits se et re sont supérieures d'une unité de mesure par rapport aux sections transversales nominales des conduits sm et rm. La raison est simple : les conduits unifilaires requièrent moins de volume que les conduits multifilaires.

Pour obtenir une connexion sûre, nous recommandons l'utilisation des matrices de sertissage 6 pans selon DIN 48083, partie 4 ou l'outil de sertissage par poinçonnage EKM60ID, lors du traitement de matrices de sertissage 6 pans pour cosses à sertir.

Il existe des matrices de sertissage spécifiques pour l'aluminium, dont la largeur de sertissage de 7 mm est supérieure de 2 mm que celle des matrices de sertissage pour dispositifs de connexion en cuivre. Les largeurs de sertissage plus importantes offrent une surface de contact plus grande, équilibrant ainsi la conductibilité plus faible de l'aluminium.
Graisse de contact dans les dispositifs de connexion en aluminium
Les dispositifs de connexion traditionnels pour les conduits en aluminium sont déjà dotés d'une graisse de contact spéciale départ usine. Celle-ci détruit le revêtement d'oxyde non conducteur de l'aluminium pendant le sertissage, qui se forme rapidement sur la surface. La graisse sert à améliorer les propriétés de contact. Par ailleurs, la graisse empêche une nouvelle oxydation par l'oxygène qui atteint les zones de contact. Résultat : une connexion électrique parfaite La plupart des cosses sont scellées par un bouchon en plastique, qui empêche un dessèchement ou une fuite de la graisse de contact et augmente la durabilité de la graisse.

Les graisses de contact pour connexions en aluminium se composent en partie de corindon, un minéral à grains fins, qui se caractérise par une solidité élevée, ainsi que par une haute haute résistance à l'usure et à la corrosion, même à températures élevées. Pendant le sertissage, un effet d'émeri se produit qui abrase et détruit le revêtement d'oxyde. Par ailleurs, la graisse permet un meilleure frottement dynamique entre le conduit et le manchon. Le grippage des matériaux est évité menant ainsi à une surface de contact maximale. Pendant le sertissage de conduits multifilaires, la graisse se répand également entre chaque fil et les scelle - empêchant ainsi la pénétration de l'oxygène et de l'humidité.

Les connexions serties en aluminium avec graissage de contact peuvent supporter des charges de courant plus élevées que celles sans graisse de contact. C'est pourquoi nous recommandons par principe l'utilisation de cosses et de connecteurs avec graisses de contact - vous privilégiez ainsi la sécurité lors d'une utilisation élevée de câbles.
Étape par étape : le traitement de cosses à sertir et de connecteurs en aluminium

Étant donné que l'aluminium possède des propriétés particulières, il est important que le traitement se réalise selon une procédure précise. De préférence, veuillez procéder comme suit pour obtenir une connexion nette :

  1. Dénudez le conduit en aluminium.
  2. Manipulez avec précaution les extrémités nues du conduit, à l'aide par exemple d'un couteau ou d'une brosse métallique pour retirer le revêtement d'oxyde et obtenir une surface de contact propre. Lors du nettoyage, veillez absolument à ne pas laisser de résidus métalliques sur le conduit, sinon il y a un risque de corrosion par contact.
  3. Insérez le conduit dans la cosse ou le connecteur jusqu'au bout du manchon. La graisse de contact s'échappe alors sur les côtés et offre ainsi une étanchéité à l'air empêchant une nouvelle oxydation.
  4. Vous pouvez à présent réaliser le sertissage 6 pans ou le sertissage par poinçonnage avec l'outil de sertissage adéquat. Les conducteurs sectoriels unifilaires et multifilaires doivent être sertis par des mâchoires de sertissage rondes adaptées avant le véritable sertissage.
  5. Éliminez à la fin la graisse de contact qui dépasse.

Les cosses en aluminium présentent des marquages alternatifs pour des sertissages étroits et larges. L'avantage de la variante large est que le nombre de sertissages est réduit de moitié. Cependant, veillez à utiliser un outil de sertissage puissant.

Pour les conducteurs sectoriels, vous pouvez utiliser les matrices de sertissage rondes de Klauke. Contrairement aux conducteurs en cuivre, il n'est pas possible d'avoir recours à des manchons pour les conducteurs sectoriels multifilaires.