Explore Emerson
Sélectionnez un pays
  • {{country.Text}}
Sélectionnez une langue

Forme de sertissage 6 pans

Pour l'aluminium et le cuivre : le sertissage 6 pans selon DIN 48083 partie 4
Le sertissage 6 pans est un classique parmi les types de sertissages. Dans la pratique, c'est le plus utilisé. En effet, il s'adapte aussi bien aux conducteurs en cuivre, qu'aux conducteurs en aluminium. Dans cette variante de sertissage, les brins séparés sont déformés sur une grande zone horizontale.

Le sertissage six pans est généralement utilisé pour des cosses à sertir en cuivre selon DIN 46235 et des cosses à sertir en aluminium selon DIN 46329. En outre, ce type de sertissage permet de sertir les câbles de manière à résister la traction.

L'avantage incontestable du sertissage 6 pans réside dans l'action de la force centralisée lors du processus de sertissage, qui se réalise de tous les côtés et agit ainsi sur une grande surface de contact. Les brins séparés du conducteur sont alors déformés de manière régulière, sans être endommagés.

Résultat : une bonne stabilité mécanique et une connexion sûre. En raison du sertissage régulier, le sertissage 6 pans s'adapte également aux domaines de la moyenne tension et de la haute tension.


Alternative : sertissage 6 pans selon le fabricant

Outre le sertissage 6 pans standard, des sertissages 6 pans selon les fabricants sont également autorisés dans le domaine du cuivre, pour les conducteurs de classe 2 selon DIN 60228. Ils sont spécialement conçus pour les cosses tubulaires proposées. C'est pourquoi il est nécessaire de toujours avoir recours à un système spécifique au fabricant.


Liberté de choix : sertissage large ou étroit

En fonction de l'outil employé, vous pouvez utiliser le sertissage étroit ou le sertissage large. Cela dépend essentiellement de la section et de la force de l'outil. Avec un sertissage étroit, il est possible par exemple de sertir une cosse tubulaire de 300 mm² à l'aide d'un outil électrohydraulique de six tonnes. À cet effet, plusieurs sertissages doivent se réaliser, ce qui est naturellement lié à une charge de travail supplémentaire. L'acquisition de l'outil doit ainsi être mûrement réfléchie et adaptée au domaine d'application.