Explore Emerson
Sélectionnez un pays
  • {{country.Text}}
Sélectionnez une langue

Dénuder les câbles – rapidement, facilement, et en toute sécurité

Les meilleurs conseils pour une coupe efficiente des câbles
Afin de pouvoir établir des connexions sûres, une coupe nette et droite est particulièrement importante lors du traitement de câbles, pour éviter de déformer ou d'endommager le matériau conducteur. Chaque utilisateur a sa propre technique favorite pour dénuder des câbles. D'une manière générale, l'on distingue deux techniques de découpage : le cisaillage et la coupe par cisaille guillotine. Ces techniques sont conformes à la norme DIN 8588.

Lors d'un cisaillage, le câble est découpé par deux lames mobiles qui se déplacent l'un par rapport à l'autre. Cette technique est avant tout utilisée pour le dénudage de câbles, conduites et conducteurs en cuivre et en aluminium. Les outils de dénudage de haute qualité sont équipés d'une unité de coupe intégrée spécialement adaptée à ces matériaux. La coupe peut alors se réaliser avec un minimum d'effort, de manière efficace et en ménageant l'outil.

Toutefois, s'il s'agit de découper des métaux durs, la cisaille guillotine est mieux adaptée. Avec cette technique, deux lames cunéiformes pressent et découpent le câble.

Cela s'applique aux deux techniques de découpage : pour pouvoir travailler rapidement et en toute sécurité, l'ergonomie de l'unité de coupe doit être parfaitement ajustée.

Il est possible de contrecarrer de tels risques, en sélectionnant des outils modernes et spécifiques aux exigences. Ces derniers se règlent automatiquement en fonction de la section et de l'épaisseur d'isolation permettant ainsi un dénudage optimal du câble. Pour les isolations aux parois particulièrement épaisses et les isolations très fines, des pinces ont été spécialement conçues à cet effet, qui outre le réglage automatique, offrent également la possibilité d'un ajustement manuel de la section. Ainsi, une sécurité optimale est garantie pour toutes les éventualités et exigences. Cependant, pour les isolations particulièrement épaisses, il est recommandé de réaliser au préalable un test de dénudage sur un câble d'essai.
Autoréglage au lieu de lame fixe
Dans la pratique, des couteaux pour câbles à lame fixe sont encore utilisés. Pour des raisons de sécurité, il faudrait éviter à tout prix l'utilisation de ces couteaux, étant donné que le risque de blessures est considérable. Comme alternative, des outils à dégainer les câbles sont souvent utilisés ou également des couteaux pour câbles avec vis de réglage - cependant, même ces outils de coupe présente des inconvénients significatifs. Étant donné que les sections de câbles et conducteurs ne sont pas mesurées physiquement mais calculées et déterminées via la conductance, les torons sont souvent séparés lors du dénudage et la section réduite. Cela peut provoquer des résistances de transfert et dans le pire des cas les câbles peuvent prendre feu.
Inutile et risqué : raccourcir les torons électriques qui dépassent
Dans le processus de traitement pratique, le dénudage d'un câble apparaît souvent plus compliqué qu'il ne l'est. Une fois que les torons ont été dénudés, l'embout placé et serti, il arrive que les torons qui dépassent soient ensuite raccourcis. Cette procédé de coupe ultérieur n'est pas seulement inutile. Il est aussi dangereux. En effet, des torons électriques risquent par exemple de pénétrer des circuits dans l'armoire de commande et de provoquer un court-circuit.

C'est pourquoi il est recommandé d'utiliser des outils de dénudage automatiques qui disposent de possibilités de réglage de la longueur de dénudage. L'idéal est de combiner une butée longitudinale ajustable et une graduation qui représente aussi bien le système métrique que le système impérial pour les types de câbles AWG (American Wire Gauge). La butée garantit une longueur de dénudage constante, ce qui représente un véritable avantage.

Afin de pouvoir obtenir des résultats optimaux, la longueur de dénudage doit toujours correspondre à la longueur du manchon, plus 2 mm. Le câble ne doit pas, de préférence, dépasser plus de 0,05 mm de la tige du manchon lorsqu'il est introduit. Pour les embouts doubles, la longueur de dénudage correspond toujours à la longueur du manchon, plus 3 mm, en raison du logement.

Les bornes de passage traditionnelles disposent d'un mécanisme de bornes relativement éloigné du logement. Les résultats obtenus sont meilleurs avec l'utilisation d'embouts équipés de manchons plus longs. À titre d'exemple, pour les bornes à vis avec section de 1,5 mm², des embouts avec manchons de 8 mm sont utilisés. Pour les bornes de passage, il est important d'observer avec précision les consignes du fabricant. Pour des raisons de sécurité, il est utile de sélectionner une longueur supérieure, à savoir, pour une section de 1,5 mm², une longueur de manchon comprise entre 10 et 12 mm est la mieux adaptée.
Des outils pour des exigences complexes et un confort de commande élevé
Des câbles spécifiques aux applications avec des exigences d'isolation élevées sont utilisés dans les secteurs les plus variés. Par exemple, le secteur du transport maritime pose des exigences élevées en matière de câbles et de conducteurs, avec des homologations internationales - et les conducteurs sans halogène dans la construction d'armoires de commande et d'installations sont depuis longtemps la norme. Avec de telles exigences, pour obtenir des propriétés d'isolation élevées, des matériaux isolants en PE ou TPE sont souvent utilisés.

En raison du nombre élevé des propriétés de matériaux - de doux à dur et fragile - un dénudage professionnel peut être un véritable défi. C'est pourquoi le choix de l'outil est un aspect crucial pour réaliser un dénudage soigné. Les outils de dénudage de Klauke sont équipés de propriétés de couteau innovantes et d'une géométrie de couteau spéciale. Les outils de dénudage 43/2V et K43/2U sont conçus pour des sections de 0,08 mm² à 16 mm² et dénudent également des matériaux d'isolation complexes de manière efficace et soignée. Même les matériaux de gaine en silicone et les isolations en matériaux durs, que l'on peut trouver chez les types de câbles spécifiques UL, peuvent être traités facilement à l'aide d'outils de dénudage Klauke.

Lorsque seuls des matériaux en PVC ou similaires au PVC sont utilisés, Klauke propose un outil de dénudage professionnel K43/3 avec une section extrême de 0,08 mm² à 16 mm².

Outre l'efficacité et la sécurité, un bon outil de dénudage doit avant tout garantir une chose : l'ergonomie. Étant donné que chaque gramme compte pour l'utilisateur afin de pouvoir travailler sans problème d'une manière constante, un poids léger est notamment important pour les outils. Particulièrement dans la construction d'armoires de commande et de machines, il n'est pas rare que se produisent plusieurs centaines de cycles de dénudage chaque jour - cela représente une véritable sollicitation des muscles de la main et du bras. Les outils de dénudage Klauke, comme le K43/2V et le K43/2U, se caractérisent par leur ergonomie particulière. Leur poids de 140 g permet de garantir un travail constant avec un confort élevé.
Choix de l'outil : la qualité est un facteur essentiel
Afin de réaliser un dénudage en toute sécurité, le choix de l'outil de dénudage adéquat est à prendre au sérieux. Dans chaque cas, l'outil doit être de haute qualité et correspondre aux exigences essentielles en matière de flexibilité, de sécurité et de confort de commande - en effet, un dénudage correct est une condition requise pour des connexions sûres et durables.

Les outils de dénudage Klauke :

 > Pour isolations en PVC et conducteurs sans halogènes : K43/3 & K43/2
 > Pour isolations en PVC, conducteurs spécialement isolés et extrêmes : K43/2V & K43/2U