Explore Emerson
Sélectionnez un pays
  • {{country.Text}}
Sélectionnez une langue

Cosse à sertir selon DIN ou cosse tubulaire

Cosse à sertir DIN et cosse tubulaire - pouvez-vous les différencier ?
Les cosses à sertir DIN et les cosses tubulaires représentent des « objets utilitaires du quotidien » pour les électriciens - après tout il s'agit avec ces variantes de deux cosses fréquemment utilisées pour les conducteurs en cuivre. Mais peu de personnes peuvent différencier ces deux types. Nous avons élaboré pour vous un résumé bref et concis des similitudes et des différences :


Les similitudes

Les deux versions sont en cuivre électrolytique, souvent étamé par galvanisation en raison de la protection contre l'oxydation. Les deux types de cosses sont cependant également disponibles en blanc. Les inscriptions sur la bride des deux versions permettent de consulter des informations essentielles relatives à l'origine et à la section.
Les différences
Pour les cosses à sertir selon DIN 46235, les domaines d'application, les dimensions et l'identification sont à caractère normatif. Ainsi, la norme autorise l'utilisation de ces cosses pour le raccordement par sertissage de conducteurs en cuivre monofilaires, multifilaires, à fil fin et à fil extra-fin, par exemple pour les conducteurs des classes 1, 2, 5 et 6 conformément à VDE 0295. Les câbles ronds tressés en cuivre selon DIN 46440 peuvent également être traités avec cette cosse. La principale différence extérieure par rapport à la cosse tubulaire réside dans les marquages de sertissage. Ces marquages sur le tube de la cosse à sertir indiquent le nombre et la largeur du sertissage. Il faut distinguer ici le sertissage large et le sertissage étroit. Par ailleurs, un identifiant est estampillé sur la bride. Cet identifiant se trouve également sur les matrices selon DIN 48083 partie 4 et facilite l'affectation correcte de la matrice de sertissage.

Les cosses tubulaires se différencient des cosses à sertir DIN avant tout par leurs dimensions - elles sont généralement plus courtes. Cela permet d'économiser du cuivre et des frais d'acquisition. L'inconvénient est que différents modèles sont requis pour les différentes classes de conducteurs. Cela dépend du fabricant. Ainsi, avant chaque sertissage, il est nécessaire de vérifier le type de cosse tubulaire adéquat à utiliser pour le conducteur correspondant. Klauke sépare par exemple les cosses tubulaires pour conducteurs massifs, des cosses tubulaires pour conducteurs multifilaires et des cosses tubulaires pour conducteurs à fil fin et conducteurs à fil extra-fin.
Le traitement
Pour le traitement de cosses selon DIN 46235, la norme recommande l'utilisation de matrices de sertissage 6 pans avec dimensions intérieures conformes à la norme DIN 48083 partie 4. Ceci n'est cependant pas une obligation. Celles-ci sont aussi les plus fréquemment utilisées. Klauke recommande exclusivement le sertissage 6 pans selon DIN 48083 partie 4.

Tenir compte des recommandations du fabricant relatives à l'outil lors du traitement de cosses tubulaires. Il existe ici plusieurs types de sertissage. Les plus souvent utilisés sont les sertissages 6 pans et les sertissages par poinçonnage. Chez Klauke, vous trouverez les consignes correspondantes dans les pages de commande et dans l'annexe technique du catalogue.

La section nominale des conducteurs pour les cosses DIN est de 6 à 1 000 mm², pour les cosses tubulaires de 0,5 à 630 mm². Le diamètre des goujons de raccordement pour les cosses à sertir DIN est approprié pour les diamètres M5 à M20, pour les cosses tubulaires il est approprié pour les diamètres M3 à M20.